Transfusion autologue programmée

Cette technique consiste à prélever le sang du patient dans les semaines précédant l'intervention, et à le lui restituer pendant la période per ou post opératoire. Elle est intéressante particulièrement en chirurgie orthopédique (hanche, genou...) et la chirurgie cardiaque.
Elle doit tenir compte :
- Du délai de 3 semaines minimum nécessaires
- Des pertes sanguines prévisibles
- De la disponibilité du patient, proximité ou non d'un centre de prélèvement
- De la durée de conservation limitée des produits sanguins (42 jours pour les globules rouges)
- De l'état du patient : statut sérologique, taux d'hémoglobines, état clinique...

Les contre indications :
Anémie (taux d'hémoglobine <110 g/L) et hémopathies
Délai trop court
Infection généralisée en cours
Problème cardiaque qui tolérerait mal une anémie
Hépatite virale, HIV+
Conviction religieuse
Intervention à faible risque hémorragique

Le déroulement :
On vous prélèvera du sang 1 fois/ semaine avec un volume autour de 5 à 7 mL/ kg (votre poids), le premier prélèvement se fera 35 à 42 jours précédant l'intervention. Le dernier peut avoir lieu 72  heures avant l'intervention.
Il est possible qu'une injection d'EPO (érythropoïétine) soit associée à la TAP, ainsi qu'une supplémentation en fer.
Les poches de sang seront étiquetées avec votre nom, la date du prélèvement, et la date de l'intervention.
Un contrôle ultime de concordance d'identité et de compatibilité sera fait juste avant la transfusion.

Transfusion autologue programmée par érrythraphérèse

C'est une technique de transfusion autologue programmée différente parce qu'on ne prélèvera que des globules rouges grâce à un séparateur de cellules qui permet de restituer le plasma, les leucocytes et les plaquettes au patient. Cette technique permet le prélèvement de 2 à 4 concentrés globulaires (au lieu de 5 habituellement pour une TAP classique) mais en une seule séance.
Les limites de la technique :
La durée de la séance : 60 minutes environ
Nécessité d'avoir des veines de bon calibre
Pas de prélèvement de plasma (parfois nécessaire pour réguler la coagulation)
Non faisable si patient anémique
Les autres contre indications sont les mêmes qu'une TAP classique