Les contre-indications temporaires à l'anesthésie chez l'enfant

Dans certains cas, il est préférable de repousser l'intervention un peu plus tard:

- L'enfant enrhumé : si température > 38,5°C, rhinite purulente, toux productive, auscultation pulmonaire anormale. Dans les situations intermédiaires, on discutera au cas par cas. Même si la majorité des cas sont dus à une rhinopharyngite virale, il est prouvé que le rhume augmente l'hyperréactivité bronchique, exacerbe le risque de spasme du larynx ou des bronches lors de l'anesthésie générale et cela jusqu'à 6 semaines après le début des symptômes.

- Vaccination : on attendra 3 semaines (au minimum 2 semaines) entre la vaccination et l'anesthésie générale s'il s'agit des vaccins à virus atténués (rougeole, rubéole, oreillons) et 1 semaine à 3 jours pour les autres vaccins.